La beauté est toujours bizarre

Création filmique et photographique 2017

Co-production Centre Chorégraphique National de Roubaix-Les ballets du Nord

La gare Saint Sauveur-Lille 3000

DISTRIBUTION:

Chorégraphie: Ingrid FLORIN

Conception: Tommy PASCAL, Ingrid FLORIN

Danseurs: Ingrid FLORIN et Ernest Sarino MANDAP

Vidéo: Tommy PASCAL

Ingénieur du son: Julien RAVEL

Photographie studio: Ernest Sarino MANDAP

Production: F521.I

Co-production dans le cadre de l’accueil studio: Les Ballets du Nord-Olivier Dubois/ Centre Chorégraphique de Roubaix Hauts-de-France Nord Pas-de-Calais Picardie, Lille 3000-Garde Lille-Saint Sauveur, Ulule

La Beauté est l’essence du nouveau projet de la compagnie F521.I. Ingrid Florin s’associe à deux fidèles partenaires : Ernest Sarino Mandap (danseur et assistant de la chorégraphe) et Tommy Pascal (réalisateur). Pour ce projet, le principe est de créer un film qui pourra être exposé au sein de diverses galeries d’art ou de musées. Faire de ce film dansant, un cinéma d’exposition. La place du spectateur devient nécessaire le rendant acteur par sa participation collective à l’objet artistique. Sans lui, l’œuvre ne peut réellement exister, son regard cautionne sa place comme création de sens.

La beauté est toujours bizarre  parle des corps déformés, en tensions, aux allures étranges, au bord l’extase, par la transe. Ces corps sont la traduction esthétique d’une émotion perturbatrice aussi bien physiquement que psychologiquement ; des corps débordant d’une beauté sale.

Les trois artistes créent un nouvel équilibre de recherche dans le collectif, sur de nouvelles manières de penser le mouvement, les enchaînements, la danse, la relation des danseurs avec l’image.

Beauty is always weird
Creation 2017, coproduction of the National Choreographic Centre Roubaix-Ballet du Nord.

Beauty is the essence of the new project of the french company F521.I. Ingrid Florin joins two faithful partners:Ernest Mandap (dancer and assistant choreographer) and Tommy Pascal ( director). For this project, the idea is to create a film that will be exhibited in various art galleries or museums.Make this dance film, cinema exhibition.The place of the spectator becomes necessary. This project makes the actor by his collective participation in the artistic object. The public becomes an actor of the film by artistic participation. Without it, the work may not actually exist, the stare endorse its place as a creative sense. Beauty is always weird is a concept where the bodies are deformed by tension, strange-looking, on the edge of ecstasy, through trance. These bodies are the aesthetic translation of a disturbing emotion both physically and psychologically, bodies overflowing with dirty beauty. The three artists create a new research balance in the collective, on new ways of thinking about movement, dancers relationship with the image.