• Home
  • /La cie F521.I

La compagnie F521.I


La Compagnie F521.I est créée en 2012

C’est dans la relation à l’autre que se concrétisent les projets de la Compagnie « F521.I ».
Ingrid FLORIN se positionne en étroite collaboration avec ses interprètes-danseurs ainsi qu’avec les photographes, vidéastes, créateurs sonores et lumières qui l’entourent. À chaque création il s’agit d’interroger les codes, bouleversant sans cesse des questions fondamentales universelles.

Musicienne de formation, elle accorde une importance à tout ce qui relie la musique à la danse. Passionnée de cinéma, elle se dirige vers un master de recherche à l’Université Lyon 2, dans le but d’améliorer les différentes perspectives en tant que chorégraphe. Une autre façon de voir la danse, une réarticulation du regard.

L’objectif de la compagnie est de mener de réelles réflexions sur l’accessibilité à la danse dans ce qu’elle a de plus beau et d’ouvrir son univers chorégraphique à différentes sphères pluridisciplinaires.


The relationship to each other is the basis of the projects of the company F521.I. Ingrid FLORIN Ingrid Florin artistically collaborating with dancers as well as photographers, videographers, sound designers and lights designers surrounding it. Each creation questions the codes and universal basic questions. Training musician, she attaches importance to everything that connects the music to dance. Passionate about cinema,   she studies cinematographic concept in research, in master at the University Lyon 2, to improve different perspectives as a choreographer.A new way of looking at dance. F521.I Company wants to develop real reflections on accessibility to the dance in this its most beautiful and open her choreographic universe at different sphere multidisciplinary

Procédé artistique


Le procédé artistique d’Ingrid Florin repose sur l’interaction. De la proposition nait l’échange et sa réactivité conséquente. En configurant le temps de travail autour de l’humain, en puisant aux sources de son origine, aux sources du danseur.

Ingrid Florin inscrit son procédé artistique dans un engagement sensiblement inspiré de la musique, de la photo, du cinéma ou de l’Art Brut. Son univers se différencient clairement de la démarche liée à l’Art populaire et l’Art naïf. À travers ses différents projets, elle mène ses réflexions et son analyse de l’être: L’Homme dans son ancrage et son authenticité.

Elle accroît les reliefs, mélange les couleurs, façonne la matière, joue avec les mots, afin d’extraire l’essence poétique de chaque création, le travail artistique y est pur, brut, réinventé et réinterrogé, se nourrissant uniquement d’impulsions et d’émotions. Sa danse reste instinctive, haletante. Toujours dans la réflexion et l’analyse, elle pousse l’exploration au travers du plaisir afin de toucher l’abandon et ainsi laisser place au second souffle.

Chorégraphe intervenante, elle s’appuie sur le propre fond de ses interprètes et de ses collaborateurs,  et s’accorde toutes les libertés de sujets, de mises en œuvres, de rythmes, de matière, de lumière, de musiques, d’images dans ses choix d’écritures chorégraphiques.


The artistic process of Ingrid FLORIN based on the interaction. The proposal was born the exchange and its consequent responsiveness. By setting working time around humans, drawing from the sources of its origin, the sources of the dancer.

She registered her artistic process in a substantially commitment inspired music, photography, cinema and Art Brut. Her dance and art are clearly differentiated from the approach related to folk art and naive art. Through its various projects, she leads their thoughts and analysis of being: Man in his anchor and authenticity.

She increases the reliefs, mixing colors, shapes the material, play with words, to extract the poetic essence. Like the authors associated at this artistic world, work is pure, raw, reinvented and re-examined, inspired by impulses and emotions. Her dance remains instinctive, breathless. Also in the reflection and analysis, it encourages exploration through the pleasure to touch abandonment.

She pushes the emergence of the pure gesture of the dancer, explores the singularity, and the authenticity of the body in  choreographic action.

As a choreographer, she is inspired by the personality of its dancers. She developpe a freedom  expression to translate all kinds of topics, rhythms,light, music in its choice of choreographic writings.